Faq sur les biens matrimoniaux dans le Maryland

Dans un divorce dans le Maryland, les juges ne divisent pas toujours les biens matrimoniaux au milieu en utilisant une division 50/50. Parce que le Maryland est un État de répartition équitable, le tribunal du divorce divisera équitablement les biens entre les époux, mais pas toujours de manière égale.

Cet article répond à certaines questions courantes sur la division des biens du Maryland en cas de divorce. Pour tous nos articles sur le droit du divorce dans le Maryland, consultez notre page sur le divorce et le droit de la famille dans le Maryland.

Le Maryland est-il un État de « Propriété communautaire »?

Non. Le Maryland n’est pas un État de « propriété communautaire ». Au lieu de cela, le Maryland a une loi sur la « répartition équitable » — ce qui signifie que le tribunal n’est pas nécessairement obligé de diviser les biens également entre les époux, mais divisera les biens d’une manière que le tribunal juge équitable. Dans de nombreux cas, cependant, chaque conjoint reçoit la moitié des biens matrimoniaux.

Qu’Est-Ce Que Les Biens Matrimoniaux?

Les biens matrimoniaux comprennent les biens qui appartiennent au mariage — aux deux conjoints — plutôt qu’à l’un ou l’autre des conjoints en tant que biens distincts. Les biens matrimoniaux comprennent les biens immobiliers (tels qu’une maison ou un terrain) que les époux possèdent en tant que locataires par l’ensemble, à moins que les époux n’aient un accord écrit valide à l’effet contraire.

Les biens matrimoniaux comprennent également tous les biens acquis par l’un ou l’autre des époux ou les deux époux pendant le mariage. Cependant, un tribunal peut exclure des biens de la catégorie « matrimoniale » si l’un des époux a acquis les biens par donation ou héritage d’un tiers, ou si les époux ont un accord valide stipulant que les biens ne sont pas conjugaux.

Les biens acquis par l’un ou l’autre des conjoints avant le mariage sont également considérés comme des biens distincts de ce conjoint. De plus, toute propriété directement traçable à une source de propriété distincte reste une propriété distincte. Par exemple, si un conjoint possédait une voiture avant le mariage du couple, puis vendait la voiture pendant le mariage pour acheter une table de billard, la table de billard resterait la propriété distincte de ce conjoint. (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-201(e).)

Quand La Propriété est-elle « Acquise » ?

Pour les biens qui ne sont pas achetés en même temps, les tribunaux du Maryland ont défini le terme « acquis » comme le processus continu d’effectuer des paiements sur la propriété. Selon cette définition, le fait que le bien soit non conjugal ou conjugal dépend de la source de chaque paiement.

Ainsi, par exemple, une maison achetée par un conjoint avant le mariage et sur laquelle il payait l’hypothèque commencerait entièrement en tant que propriété non conjugale.

Cependant, comme les époux effectuent des paiements hypothécaires à l’aide des fonds matrimoniaux pendant le mariage, les biens deviennent partiellement matrimoniaux. (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-205(8).)

Que Se Passe-T-Il Si Un Conjoint Perd Des Biens Matrimoniaux?

La dissipation — le terme légal pour le gaspillage – se produit lorsqu’un conjoint utilise des biens matrimoniaux pour une raison non liée au mariage à un moment où le mariage subit une rupture irréconciliable.

Par exemple, si un conjoint a utilisé les fonds du mariage pour payer des vacances somptueuses avec un petit ami ou une petite amie pendant le mariage, le tribunal conciliera ces dépenses dans l’attribution de la propriété.

Si le tribunal conclut que la dissipation des biens d’un conjoint était suffisamment grave pour constituer une fraude, il devrait considérer les biens dissipés comme s’ils existaient encore lors du partage des biens matrimoniaux. Le but de cette règle est de décourager l’un ou l’autre des conjoints de gaspiller les biens matrimoniaux.

La Propriété Du Titre A-T-Elle Une Incidence Sur Le Fait Que La Propriété Est Un Bien Matrimonial?

Les titres de propriété seuls ne déterminent pas si les biens sont des biens matrimoniaux ou non matrimoniaux, sauf que les biens immobiliers que les époux possèdent en tant que locataires sont considérés comme des biens matrimoniaux. (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-201(e)(2).)

Le tribunal peut ordonner la vente de biens immobiliers ou personnels conjointement titrés et diviser le produit. Mais le tribunal ne peut pas transférer la propriété des biens, à l’exception de la pension, de la retraite, de la participation aux bénéfices ou de la rémunération différée. (Md. Code Ann. Fam. Loi §8-205(2).)

Qu’est-ce qu’une  » Récompense Monétaire  » ?

Une sentence pécuniaire est une ordonnance du tribunal pour qu’un conjoint verse de l’argent à l’autre. Un tribunal peut ordonner une sentence pécuniaire pour s’assurer que ce que chaque conjoint tire du mariage est équitable dans toutes les circonstances de l’affaire. Par exemple, si le tribunal accorde une indemnité à un conjoint, la maison familiale pourrait devoir verser de l’argent à l’autre, surtout si la maison représente une grande partie des biens matrimoniaux du couple. (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-205(c).)

Existe-t-il une Formule pour Faire une Récompense monétaire ou Diviser une propriété?

Non. Le tribunal tient compte de plusieurs facteurs pour décider de la façon de diviser la propriété et de l’opportunité de procéder à une sentence pécuniaire. Ces facteurs comprennent:

  • ce que chaque conjoint a contribué, financièrement ou autrement, au bien-être de la famille
  • la situation économique de chaque conjoint
  • la durée du mariage
  • l’âge, la santé et l’état physique et mental de chaque conjoint
  • comment et quand certains biens ont été acquis
  • si l’un ou l’autre des conjoints a apporté des biens distincts aux biens que le couple possède en tant que locataires par l’ensemble
  • si le tribunal a accordé à l’un ou l’autre des conjoints une pension alimentaire ou la possession du domicile familial, et
  • tout autre facteur que le le tribunal estime nécessaire de créer une sentence juste et équitable. (Md. Code Ann. Fam. Loi 8-205(b).)

Quelle est la Relation Entre la pension Alimentaire et une Récompense Monétaire?

Les tribunaux du Maryland ont déclaré que la pension alimentaire et une récompense monétaire sont « significativement interdépendantes et en grande partie inséparables. »Une sentence pécuniaire ne remplace pas une pension alimentaire, mais le tribunal doit considérer les deux ensemble pour obtenir un résultat équitable.

Qu’advient-il des biens non conjugaux lors d’un divorce?

Rien, habituellement. Le conjoint propriétaire de la propriété non conjugale — ou séparée — la conserve. Cependant, en envisageant une sentence pécuniaire et en décidant de la pension alimentaire, un tribunal du Maryland doit prendre en compte toutes les circonstances financières et les ressources de chacune des parties, ce qui inclut tous les biens non conjugaux.

Si le tribunal ordonne à un conjoint de payer une indemnité pécuniaire, rien n’interdit à l’autre conjoint d’essayer de la percevoir en s’attaquant à des biens non conjugaux.

Qu’est-ce qu’une Dette Conjugale?

La dette matrimoniale est une dette qui est directement liée à l’acquisition de biens matrimoniaux. Par exemple, si un couple marié achète une maison ensemble et effectue l’acompte et les paiements hypothécaires sur un compte bancaire conjoint, l’hypothèque est une dette conjugale. Le tribunal doit répartir la dette matrimoniale de la même manière équitable que les biens matrimoniaux.

Comment Les Dettes Sont-Elles Divisées ?

Un tribunal ne peut exiger d’un conjoint qu’il paie la seule obligation de l’autre ou qu’il s’acquitte des dettes conjointes des parties (telles que les hypothèques et les impôts sur les biens immobiliers ou les intérêts sur les billets à ordre conjoints). Cependant, si l’un des parents obtient l’utilisation et la possession d’une maison ou d’une voiture, par exemple, le tribunal peut ordonner à l’autre parent de contribuer au paiement de l’hypothèque ou de la voiture.

Il est important de comprendre que même si le tribunal ordonne à un conjoint de payer la dette de l’autre, une ordonnance du tribunal ne change pas l’accord que le conjoint responsable a créé avec le prêteur. Par exemple, si vous et votre conjoint possédez une carte de crédit Home Depot commune et que le juge ordonne à votre conjoint de la payer en totalité, mais ne la paie pas, le créancier peut (et vous poursuivra) pour le montant total dû. Une fois que vous avez payé, vous pouvez déposer une requête au tribunal demandant au juge d’ordonner à votre conjoint de vous rembourser.

Le Tribunal Peut-il accorder à un Conjoint le Droit Exclusif d’Utiliser et de Posséder Temporairement des Biens?

Un juge peut accorder à un conjoint ayant la garde de l’enfant mineur du couple l’utilisation et la possession d’une maison familiale, d’une voiture, de meubles, de meubles et d’appareils électroménagers. Lorsque le juge accorde la possession, le tribunal la qualifie de sentence d’usage et de possession.

En rendant ce type de sentence, la cour considère:

  • l’intérêt supérieur de l’enfant
  • les intérêts de chaque partie dans l’utilisation continue du bien comme logement ou pour fournir un revenu, et
  • les difficultés, le cas échéant, pour la partie dont l’intérêt serait violé (c’est-à-dire le parent qui n’en a pas la possession). (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-208.)

Combien de Temps une Récompense d’Usage et de Possession Peut-Elle Durer?

L’usage et la possession doivent prendre fin au plus tard trois ans après que le tribunal a finalisé le divorce. (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-210.)

Une Sentence d’Utilisation et de Possession Peut-Elle Inclure une Ordonnance de Paiement des Dépenses?

Oui. Le tribunal peut attribuer des responsabilités financières pour les biens qui font l’objet d’une attribution d’utilisation et de possession, telles que l’hypothèque ou le loyer, le paiement d’autres dettes sur le bien, et les frais d’entretien et autres frais liés à la possession du bien. (Md. Code Ann. Fam. Loi § 8-208(d).)

Demander le divorce peut être accablant, tout comme le processus de divorce lui-même. Pour obtenir plus d’informations ou de l’aide dans le cadre du processus juridique, contactez un avocat spécialisé en droit de la famille de votre région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.